Le Chief Happiness Officer, kézako ?

Temps de lecture : 2 minutes

« J’aurai voulu être Chief Happiness Officer » ! Oui mais, Chief happiness officer, c’est quoi ?

Littéralement chef du Bonheur. Mais encore… En d’autres termes, c’est une personne qui veille à ce que les salariés se retrouvent dans les meilleures conditions de travail en étant à leur écoute et en leur proposant des améliorations au quotidien.

Mais d’abord, d’où ça vient le Chief Happiness Officer ?

Créé au début des années 2000, au cœur de la Silicon Valley, le CHO naît au sein de Google. On prend conscience que pour être productif il ne suffit pas que les avantages entreprises et un bon salaire. Il est nécessaire que le salarié se sente bien, que ses besoins soient écoutés. Son objectif est d’installer une ambiance de travail positive et de veiller qu’aucun obstacle ne puisse entraver le travail.

Chief Happiness Officer - Article blog THE MAG magazine local lyon et beaujolais

Ok, mais toutes les entreprises n’ont pas la capacité d’avoir un CHO ?

C’est vrai… En amont, il faut une prise de conscience de la part de l’entreprise.

De nombreuses entreprises ont constaté qu’un salarié heureux est plus productif car efficace et motivé.

Le bien-être au travail a ainsi peu à peu été reconnu comme facteur de performance individuelle et collective et a permis l’émergence de nouveaux métiers pour répondre aux demandes croissantes des entreprises. Si l’entreprise n’a pas la capacité d’intégrer un CHO, c’est à l’entreprise et aux managers d’instaurer un climat de travail positif.

Le CHO c’est un peu comme un Gentil Organisateur ?

Le CHO est souvent caricaturé comme le Gentil Organisateur. Mais ne vous y méprenez pas, son rôle est stratégique au sein de l’entreprise. Il ne suffit pas d’avoir un baby-foot et une salle de sport au rez-de-chaussée pour devenir une entreprise « cool ».

Il s’agit d’un travail de fond, qui fait appel à un savoir-faire, et une prise en compte des besoins de chaque employé dans le but d’améliorer l’expérience au travail. Le CHO est devenu un métier à part entière situé au croisement des ressources humaines, du management et de la communication.

Après cette crise inédite et sans précédent, ce métier prend encore plus de sens. La qualité de vie au travail devient un enjeu sociétal. Le CHO est un relai facilitateur permettant de créer les conditions optimales pour que chacun puisse travailler dans une ambiance stimulante.

Souvent présent dans les grandes entreprises (comme en interview vidéo ici chez EDF) ou en complément d’un poste existant dans les petites structures, voici un aperçu des missions caractéristiques d’une Happiness Chief Officer en poste :

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Nathalie EESES

Chef de projet événementiel – Marketing digital

06 24 23 30 37
eesesnathalie@gmail.com

Laisser un commentaire